Le mot du président des foreurs sans frontières

L’été 2006, nous étions quelques-uns à porter notre enthousiasme en créant cette association, humanitaire, apolitique (loi de 1901). Mais alors, beaucoup de choses nous semblaient impossibles ou, plus précisément, nous n’osions même pas les rêver. Nous étions simplement décidés à essayer de faire quelque chose pour notre prochain.

Chemin faisant, nous avons pris conscience de la misère, nous l’avons affrontée et de plus en plus souvent, nous avons la satisfaction de constater que l’impossible ne l’était pas ; même si parfois il fallait du temps et de la patience !

Cette expérience permet aujourd’hui d’entreprendre des Projets Actions :

  • La connaissance et l’amitié des villageois

  • L’écoute minutieuse de leurs besoins

  • + de 95% des dépenses consacrés aux réalisations

  • La forte participation des villageois

  • Notre grande rigueur de gestion

  • L’efficacité des projets et des réalisations

  • La probabilité d’avoir sauvé plusieurs milliers de vies (les puits, la piste, le maraîchage, l’éducation sanitaire, les canaux d’irrigation…)

  • L’autosuffisance alimentaire notamment son indépendance

  • Le développement social, économique, culturel, humain…

Cette année, je vis ma treizième année de présidence de l’association des foreurs sans frontières.

La confiance qui m’a été faite me touche beaucoup. Le partage et l’implication de tous ceux que, je rencontre renforcent ma conviction qu’ensemble et dans un esprit solidaire, les hommes et les femmes du monde réalisent de grandes choses.

Même si on ne les voit pas comme des palais et des monuments, ils s’érigent dans nos cœurs le plus beau des sacrifices.

Le président de F.S.F

Mr GHAZOUANE BADR-EDDINE